Avant de monter dans le Thalys, El Khazzani a regardé une vidéo de chants djihadistes