Un attentat islamiste « déjoué » – La novlangue au secours du vivre-ensemble