Compte Personnel de Formation (CPF) : le bide de l’usine à gaz

22 avril 2015 | Économie, France, Société

22/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Lancé à grand renfort de tambour et trompettes technocratiques (« renforcement de l’employabilité », « portabilité des droits » ou « latéralisation des potentialités salariales »), le compte personnel de formation (CPF) connaît un échec retentissant : sur 23 millions de bénéficiaires potentiel, une seule formation a été dispensée depuis la création du dispositif il y a trois mois.
Dispositif lancé à la hâte, coordination interministérielle et inter-organismes défaillantes, problèmes informatiques ou d’ergonomie du site, mais aussi de contenu des formations éligibles, tout a concouru à ce bide retentissant. Lequel est bien sûr financé avec nos impôts et a pour conséquence la plus directe une baisse de 15 à 20 % du chiffre d’affaires du secteur de la formation.

Crédit photo : Behrooz Nobakht via Flickr cc


Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
61 % of 5000

Aider NovoPress

« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.