Primaires, Hillary-mania : l’américanisation de la politique française