Éric Zemmour s’adresse à Sarkozy : “Nicolas, souviens-toi d’Édouard !”

31/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Fort de son succès au départementales, Nicolas Sarkozy roule vers 2017. “Il a gagné, c’est plié. Il en est convaincu, il les aura tous : Hollande, rien qu’un minable usurpateur ; Valls, rien qu’un immonde imitateur ; Juppé, rien qu’un héritier ; Fillon, rien tout court ; et Marine Le Pen, qui n’a rien gardé de la culture de son père“, lance Éric Zemmour.

Mais pour le polémiste, Sarkozy se trouve dans la situation de Balladur, à qui il a fallu deux ans pour passer de “vainqueur irrésistible” à “perdant irrémédiable”.

Éric Zemmour prévient :

Il ne peut rien lui arriver. Rien, enfin trois fois rien

Des régionales à la proportionnelle “qui réinstallent aux yeux de tous le Front national en premier parti de France” ; des juges “qui lui donnent des nouvelles de Libye et du Qatar” ; un nouveau parti (“Les Républicains”), “trop américain pour les uns, sœur jumelle de la gauche républicaine de Valls pour les autres”… “Parfois la nuit, Sarkozy se réveille en sursaut. Une voix d’outre-tombe lui a murmuré : souviens-toi d’Édouard !“, conclut Éric Zemmour.