Claude Guéant souhaite aussi que la France reparle à Bachar el-Assad