Jean-Marie Le Pen réclame l’expulsion des imams qui ne respectent pas les lois républicaines

20/02/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Repris à son compte par Manuel Valls pour désigner le péril terroriste islamiste qui se dresse face à la France et aux pays occidentaux, l’expression “islamo-fascisme” a charrié de nombreux commentaires dans la classe politique, tant pour sa pertinence avérée que pour son origine politique. Pour Jean-Marie Le Pen, ce n’est ni plus ni moins qu'”une malédiction” qui est “attachée à ce mot qu’on applique à n’importe qui”.

“On essaie toujours de se servir de ce mot comme une arme comme si nous étions en 1936”, regrette le fondateur du FN. Or, selon lui, “le gouvernement par la terreur, c’est malheureusement notre pays qui en a donné l’exemple pendant la Révolution française”.

Pour Jean-Marie Le Pen, l’État n’a pas à se mêler de la formation spirituelle et religieuse des cadres d’une religion :

Si ces imams ne correspondent pas au respect des lois républicaines, ils doivent être expulsés ou emprisonnés.

Enfin, le fondateur du FN a tenu à dénoncer la théorie du Pas d’amalgames :

Je tiens aussi quand même, peut-être comme Chauprade, que, historiquement, toute collectivité, toute communauté, qui a une aile terroriste finit par lui obéir.