La Belgique prévoit de faciliter la déchéance de nationalité pour les djihadistes

6 février 2015 | Europe, Société

06/02/2015 – BELGIQUE (NOVOpress)
En Belgique, le ministère de l’Intérieur estime qu’entre 400 et 600 « belges » sont ou ont été impliqués dans le djihad ces derniers mois. Et d’après un article du magazine britannique The Economist, la Belgique serait aujourd’hui le plus gros fournisseur de djihadistes en Europe, proportionnellement au nombre d’habitants.

C’est dans ce contexte que le gouvernement travaille sur un arsenal de mesures anti-djihad. Parmi elles, la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés à des faits de terrorisme et les ressortissants belges partis faire le djihad. Le ministre-président de la région Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort (Parti socialiste), s’est insurgé contre cette proposition la comparant au régime nazi. Des déclarations condmanées fermement par le Premier ministre Charles Michel et le chef de Groupe MR (Mouvement réformateur) à Ixelles.

Rudi Vervoort s’est finalement excusé tout en continuant à critiquer les mesures envisagées par le gouvernement belge.


Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.