[Communiqué du Bloc Identitaire] Déchéance de nationalité pour les djihadistes : 81% des Français soutiennent notre proposition !

27/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Dès avril 2014, le Bloc Identitaire a été le premier mouvement à réclamer la déchéance automatique de la nationalité française et l’interdiction absolue de revenir sur le territoire national pour les binationaux impliqués dans une entreprise djihadiste.
Dans leur campagne pour l’application de cette mesure forte, prévue dans notre code civil, et encore validée la semaine passée par le Conseil Constitutionnel, les identitaires ont depuis été rejoints par le Front National et des élus patriotes indépendants comme Jacques Bompard, une large partie des députés UMP, et même Manuel Valls a évoqué cette possibilité du bout des lèvres. Bien moins tièdes que le Premier ministre, ce sont désormais une majorité de Français qui soutiennent cette proposition !

En effet, selon un sondage Ifop effectué les 16 et 17 janvier pour le JDD, 81 % des Français interrogés souhaitent que les islamistes binationaux condamnés pour terrorisme soient déchus de leur nationalité française ! Car, comme le note le JDD, « les Français ont eu le sentiment » après les attaques terroristes effectués par trois Français d’origine afro-maghrébine, « de vivre une trahison. » Notre proposition complémentaire sur l’interdiction de revenir en France pour les djihadistes partis se battre à l’étranger recueille quant à elle 68 % d’avis favorables, dont 78 % parmi les sympathisants UMP et même 71 % des sympathisants PS.

Des résultats démontrant bien que les Français ne sont pas dupes des manipulations et diversions politico-médiatiques mises en place pour les empêcher de tirer les conclusions logiques des événements dramatiques que vient de traverser notre pays.
Cette prise de conscience du danger islamiste en France restera lettre morte si elle ne s’accompagne pas d’une remise en cause claire et radicale de l’immigration massive et de l’islamisation progressive de la France et de l’Europe à travers celle-ci.

C’est pourquoi, plus que jamais, nous allons dans les mois à venir continuer à démontrer la réalité du Grand Remplacement en cours, à pointer l’échec total du multiculturalisme, et à promouvoir la remigration, c’est-à-dire le retour dans leurs pays d’origine d’une grande partie des immigrés et descendants d’immigrés comme seule solution politique et pacifique permettant de mettre un terme aux tensions et aux violences qui traversent notre société.