Islam et Liberté d’expression : la culture s’autocensure pour ne pas faire d’amalgames…

23/01/2015 – PARIS (NOVOPress)
L’attentat contre Charlie Hebdo a eu des conséquences dans le monde de la musique, du cinéma mais également dans celui du théâtre. En effet, la pièce “Lapidée” – qui raconte l’histoire d’une jeune hollandaise victime d’une lapidation au Yemen – après avoir été accusée d’adultère,
Cette pièce Lapidée ne sera finalement jouée que trois fois au lieu de trente séances prévues à l’origine. Pire encore, la campagne d’affichage a été annulée. Le motif ? Cela pourrait constituer une provocation à l’égard de la communauté musulmane en France…

Dans le même temps, en Belgique, le Musée Hergé a renoncé à l’exposition hommage à Charlie Hebdo. Cette manifestation – destinée à défendre la liberté d’expression – a été annulée compte tenu des menaces islamistes pesant sur le pays.

Les musulmans sont-ils vraiment les premières victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo comme voudraient nous le faire croire les médias officiels ? En tout cas, la censure islamique fonctionne très bien aujourd’hui en Europe…