Islamisme : le double jeu de leurs mécènes (Présent 8276)

Islamisme : le double jeu de leurs mécènes (Présent 8276)

20/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Poignées de mains et accolades d’un côté, financement et armement des pires islamo-terroristes de l’autre… A l’heure où les Occidentaux, et notamment la France, s’interrogent sur la manière la plus efficace de lutter contre les djihadistes sur leur sol comme à l’étranger, peut-être serait-il temps d’arrêter de faire des « mamours » à ces pétromonarchies du Golfe qui jouent double jeu depuis des années.

Les contrats avant les victimes

Une du numéro 8276 de "Présent"

Une du numéro 8276 de “Présent”

Chacun a encore en mémoire les récentes « condamnations » des abominations de l’Etat islamique par les responsables qatari ou encore saoudiens. Des « condamnations » dont personne n’aura été dupe. Pas même ceux qui, de nos élus à nos grands patrons, préfèrent fermer lamentablement les yeux sur le soutien apporté par ces deux tyrannies wahhabites au terrorisme musulman pour ne penser qu’aux juteux contrats qu’ils pourront signer avec elles. Pire encore : dans l’espoir de lui glisser quelques Airbus et autres Rafales, la France laisse même le Qatar investir massivement sur son sol, et notamment dans ses banlieues ethniques !

Ossature idéologique et financement

Voilà pourtant des années que Qatar et Arabie saoudite se livrent à un véritable concours de financement des groupes djihadistes partout dans le monde. Pour renforcer leurs influences respectives. Mais aussi bien sûr encourager la propagation du salafisme dans le Dar al-Harb. Al-Qaïda, Aqmi, Ansar Dine, Mujao, Frères musulmans, Hamas, Front Al-Nosra, Etat islamique… chacun a reçu ou reçoit, de l’un ou de l’autre, voire des deux en même temps, des fonds considérables pour mener à bien leurs actions criminelles.

Selon l’historien britannique Charles Allen, les autorités saoudiennes, tout en se présentant comme des « alliées fidèles » des Etats-Unis et de l’Occident, auraient ainsi dépensé à elles seules quelque 70 milliards de dollars depuis 1979 pour répandre le wahhabisme parmi les communautés musulmanes européennes.

En fait, comme le rappelait très justement Ardavan Amir-Aslani, spécialiste du Moyen-Orient, sur le site www.atlantico.fr : « La grande tragédie de l’Occident, et de la France en particulier, est celle de ne pas savoir ou vouloir confronter la réalité. On ne peut pas d’un côté se borner à condamner l’islam radical et, de l’autre, se rouler par terre devant les pays qui fournissent aussi bien l’ossature idéologique de l’islamisme radical que ses sources de financement. »

Franck Deletraz


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !