Fabrice Robert : “les islamistes n’ont pas gagné” (Présent 8272)

Fabrice Robert : “Les islamistes n’ont pas gagné” (Présent 8272)

14/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Entretien avec Fabrice Robert, président du Bloc identitaire. Propos recueillis par Catherine Robinson.

Ce n’est pas le crayon brandi par des bobos qui va arrêter la kalachnikov des djihadistes fanatisés.


« L’union nationale » autour de l’UMPS n’est-elle qu’une imposture ?

Une du numéro 8272 de "Présent"

Une du numéro 8272 de “Présent”

Le défilé de dirigeants politiques appelant les uns après les autres à l’union nationale a quelque chose d’odieux. D’odieux, car ce sont précisément eux qui sont responsables de la situation terrible dans laquelle est désormais plongé notre pays ! On atteint un summum d’hypocrisie avec la présence de l’UOIF et de SOS Racisme, qui avait réclamé l’interdiction des dessins sur Mahomet. Cet attentat a provoqué une émotion considérable dans le pays. Les médias de propagande ont su détourner l’attention pour éviter d’aborder les vraies questions. Ce n’est pas le crayon brandi par des bobos qui va arrêter la kalachnikov des djihadistes fanatisés.

Qu’est-ce qui terrorise à ce point nos gouvernants, pour qu’ils refusent de voir la réalité en face ?

Personne ne pourra prétendre lutter contre l’islamisme sans remettre en cause l’immigration massive et l’islamisation de notre pays. Nos gouvernants s’y refusent et préfèrent appeler les Français à refuser les amalgames et à défendre le « soldat vivre-ensemble ». Laurent Fabius préfère parler de Daesch plutôt que d’Etat islamique et de terroristes plutôt que d’islamistes. Ils ne veulent pas admettre que l’intégration est un échec. Mais le vernis craque aujourd’hui. On l’a notamment constaté avec ces nombreuses minutes de silence pour Charlie Hebdo perturbées par des « Allah Akbar ».

Nous sommes en guerre. Et ce n’est pas le discours Bisounours de nos gouvernants qui nous permettra de la gagner.

Les terroristes n’ont-ils pas déjà gagné, puisqu’il a suffi de trois fanatiques pour paralyser un pays et tuer un journal ? En effet, qui osera désormais rire de l’islam ?

Quand on voit ce qui s’est passé, on peut se demander si la France est réellement en capacité de réagir face à une attaque simultanée de plusieurs dizaines de terroristes. Et non, les islamistes n’ont pas gagné. Mais si nous voulons nous protéger, il va falloir lutter efficacement contre l’islamisation et ceux qui la favorisent. Je rappelle qu’il y a deux ans, des islamistes avaient projeté de m’assassiner. Ceux qui luttent contre l’islamisation de la France sont donc aujourd’hui des cibles potentielles. Nous sommes en guerre. Et ce n’est pas le discours Bisounours de nos gouvernants qui nous permettra de la gagner.

Crédit photo Une : Novopress(cc)


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !