Entretien avec Robert Ménard : « Cette gauche préfère mourir sous Hollande que vivre sous Le Pen »