RTL diffuse l’enregistrement d’une discussion entre Amedy Coulibaly et ses otages

10/01/2015 – FRANCE
RTL a diffusé l’enregistrement d’une discussion entre Amedy Coulibaly et ses otages dans laquelle il justifie son acte. Il est un peu plus de 15 heures lorsque RTL tente de joindre l’Hyper Cacher de Vincennes, où se déroule la prise d’otages qui a fait cinq morts, vendredi 9 janvier. Amedy Coulibaly, le preneur d’otages, décroche mais ne répond pas directement puis raccroche mal le combiné.
S’engage alors une longue conversation entre Coulibaly et quelques otages. Celle-ci permet de comprendre la dérive d’Amedy Coulibaly devenu djihadiste. Elle montre la détermination froide, l’endoctrinement du terroriste et une rhétorique qui manifestement ne laisse aucune place à la négociation.

Son action est une vengeance à la fois contre l’État syrien et la coalition occidentale présente au Mali, en Irak ou en Afghanistan.

“Je pense à ceux qui avaient Bachar al-Assad en Syrie. Ils torturaient les gens (…) On n’est pas intervenu pendant des années (…) puis bombardiers, coalition de 50.000 pays (sic), tout ça (…) Pourquoi ils font ça ? Il y a eu le nord du Mali et il y a eu la Syrie, un coup monté en même temps (…) Il n’y a eu aucune exaction au Mali (…) Il faut qu’ils arrêtent (…) d’attaquer l’État islamique, qu’ils arrêtent de dévoiler nos femmes, qu’ils arrêtent de mettre nos frères en prison pour rien du tout”

La conversation semble presque banale mais la menace est vite de retour

“Nous, chez nous, c’est la loi du Talion. Vous la connaissez très bien (…) Allah a dit dans le Coran : ‘Ils transgressent, transgressez à transgression égale’. Si on touche nos enfants, nos femmes, nos combattants, on s’attaque aux hommes qui nous combattent”.Il poursuit : “Vous ne savez pas ce qui se passe dans les pays musulmans. En Irak, avec l’embargo, ils ont tué un million d’enfants. Bon, maintenant, je vous le dis à vous : votre armée, s’ils ne veulent pas mettre les pieds là-bas c’est parce que dès qu’ils toucheront le sol, ils se feront découper en deux minutes. Ils n’arrivent pas à combattre (…) Jamais ils n’arriveront à nous battre (…) Partout où ils ont été, jamais ils n’ont réussi. Allah est avec nous”.