Les juifs de France ont peur (Présent 8265)

Les juifs de France ont peur (Présent 8265)

05/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Petit quizz de début d’année. Qui a dit samedi : « La quasi-totalité des actes antisémites sont commis par des jeunes issus de l’immigration et pour l’essentiel par des musulmans » ? Si c’était Eric Zemmour ou Marine Le Pen cela aurait fait un tel foin que vous en auriez entendu parler. Alors qui ?

C’est le président du Crif, Roger Cukierman (photo Une), commentant le climat de haine communautariste grandissant en France qui pousse les Juifs à émigrer vers Israël, le Canada, les Etats-Unis ou l’Australie. Un phénomène en forte augmentation avec un pic des départs en 2014. Il n’a pas dit « islam », il n’a pas dit « islamiste », il a dit « musulman ». L’amalgame interdit. Et pourtant selon lui, les juifs de France nourrissent aujourd’hui la peur quotidienne de la haine communautariste et d’être pris pour cible par des… musulmans.

Une du numéro 8265 de "Présent"

Une du numéro 8265 de “Présent”

Et le président des institutions juives de France s’explique : « Nous nous sentons persécutés. (…) Tous les jours nous avons vent d’agressions auxquelles s’ajoutent des tragédies écœurantes. (…) Ce n’est quand même pas normal de mettre des policiers devant des synagogues et de devoir protéger des écoles juives. »

Et de citer l’affaire du couple de Créteil séquestré, battu et la femme violée début décembre, les manifs pro-Gaza en juillet dernier, les tueries de Merah et Nemmouche, le meurtre d’Ilan Halimi.

« Avant, tous les enfants juifs allaient dans des établissements publics. Aujourd’hui seulement un tiers et dans certains départements comme la Seine-Saint-Denis, quasiment plus. Un autre tiers s’inscrit dans des écoles confessionnelles juives et un dernier tiers dans le privé catholique. »

La France se scinde peu à peu en une multitude de communautés qui de plus en plus se déchirent sur les ruines d’une identité nationale affaiblie, dont le seul nom est considéré comme un gros mot. Au milieu, nous avons l’attitude intenable d’un gouvernement à la doctrine multiculturaliste et pluri-ethnique qui, d’un côté assure la communauté juive de son soutien sans faille et lui offre Dieudonné en sacrifice mais, de l’autre, couvre systématiquement l’islam.

Le racisme et l’antisémitisme viennent d’être décrétés « grande cause nationale » par François Hollande lors de ses vœux télévisés mais tout le monde l’a bien compris comme la lutte contre l’extrême droite et le FN, d’autant plus qu’il a précisé vouloir « combattre jusqu’au bout les conservatismes et les populismes ».

Qu’il continue comme ça. A chanter avec Edwy Plenel : « C’est une chance pour la France d’être aujourd’hui le premier pays musulman d’Europe. »

Caroline Parmentier

Crédit photo : Claude TRUONG-NGOC via Wikipédia (cc).


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !