L’autre visage de Thomas Piketty (Présent 8264)

L’autre visage de Thomas Piketty (Présent 8264)

03/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
On a les héroïsmes qu’on peut ! Il fut un temps où les hommes d’extrême gauche choisissaient l’exil, montaient sur les barricades ou tombaient sous les balles en criant « la liberté ou la mort ». Cela avait quelque allure… On nous a changé cela aussi. Le député socialiste Christian Paul a salué « l’acte politique » de Thomas Piketty – économiste et coqueluche de la gauche bobo – parce qu’il vient de refuser la Légion d’honneur. Quel rebelle ! Un rebelle bientôt multimillionnaire puisque son bouquin – modestement intitulé Le Capital du XXIe siècle – s’est vendu à un million et demi d’exemplaires. Sa révolte contre la loi d’airain du profit n’allant pas jusqu’à renoncer à ses confortables droits d’auteur…

L’autre visage de Thomas Piketty (Présent 8264)Il fut précédé dans le refus de la médaille par Bourvil, entre autres, il y a quelques décennies. Le comique le fit par humilité. Piketty parce qu’il ne pense pas que « le rôle d’un gouvernement soit de décider qui est honorable » et qu’au lieu de le décorer le chef de l’Etat devrait « se consacrer à la relance de la croissance en France et en Europe ». La Légion d’honneur ou la croissance, il faut choisir, ton camp, camarade Hollande…

Notre économiste a voulu montrer à l’opinion son beau profil d’homme de gauche que l’on ne peut acheter avec ce hochet de la gloire mondaine dispensé par le pouvoir. Mais il a aussi une face sombre que nul ne rappelle, il est vrai qu’en son temps la presse fut d’une discrétion de violette sur ce visage-là. Ce qui est étonnant, c’est que le pouvoir ait cru devoir distinguer cet individu rien moins qu’honorable puisqu’il s’est rendu coupable de violences conjugales, en 2009, contre sa compagne de l’époque, le futur ministre Aurélie Filippetti.

Mme Filippetti porte plainte le 6 février contre lui pour « violence entre conjoints ». Une enquête préliminaire est ouverte. L’économiste, conseiller économique de la candidate Ségolène Royal en 2007, est entendu pendant plusieurs heures et placé en garde à vue par les policiers de la brigade de répression de la délinquance contre la personne. La plainte est bientôt classée sans suite Piketty faisant l’objet d’un simple rappel à la loi. Motif ? « M. Piketty ayant reconnu les faits de violence à l’encontre de Mme Filippetti et s’étant excusé, Mme Filippetti, dans l’intérêt des familles et des enfants, n’a pas donné suite à la procédure », a fait savoir l’entourage de la femme battue à l’AFP.

L’économiste-vedette a continué son ascension autant médiatique que politique dans le sillage de François Hollande sans que personne ne s’en émeuve, même les féministes, qui, pourtant, sont en campagne permanente contre les violences faites aux femmes. Le chef de l’Etat, au courant bien entendu, n’a donc pas hésité à conférer la Légion d’honneur à ce cogneur. Alors que Piketty est à la « une » de l’actualité aucun journal français n’évoque cette affaire grave. En revanche, un quotidien britannique a titré : « Cet économiste “rock star” de gauche c’est un agresseur de femmes ».

Tout cela éclaire peut-être d’un autre jour le refus de Thomas Piketty : redoutait-il qu’à cette occasion son autre visage ne vienne à la lumière ?

Guy Rouvrais


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !