L'État Islamique exécute 116 de ses propres combattants qui tentaient de « rentrer à la maison »

L’État Islamique exécute 116 de ses propres combattants qui tentaient de « rentrer à la maison »

02/01/2015 – LONDRES (NOVOpress) – Des terroristes en moins sur le sol européen ? Selon le Daily Mail, l’État Islamique a, ces deux derniers mois, exécuté au moins 116 combattants étrangers qui ont voulu quitter le jihad et « rentrer à la maison », selon une ONG basée en Grande Bretagne.

L’Observatoire Syrien pour les Droits de l’Homme a indiqué que les hommes tués étaient les combattants étrangers volontaires mais qui avaient été arrêtés en essayant de quitter les territoires contrôlés par l’EI. Par ailleurs cette ONG précise aussi sur son site web que ces chiffres étaient probablement sous-estimés.

Ces exécutions pour désertion figurent parmi les 1.878 meurtres perpétrés durant les six derniers mois par l’État Islamique qui veut faire respecter un « islam rigoureux » dans les zones qu’il contrôle. Il peut être surprenant de constater que plus d’une personne sur vingt exécutées par l’État Islamique soit un « combattant étranger », ce qui comprend les djihadistes en provenance d’Europe.

La guerre civile qui embrase l’Irak et la Syrie a motivé des milliers de jeunes musulmans sunnites radicalisés qui voient là une chance de montrer leur dévotion en se lançant dans l’aventure de leur vie. Les jeunes sunnites dans des villes occupées par le groupe terroriste doivent aussi faire face à un choix impossible : devenir des combattants ou des auteurs d’attentat-suicide. La semaine dernière une jeune fille de 14 ans s’est rendue aux autorités irakiennes après avoir été envoyée se suicider à l’intérieur d’une mosquée Chiite.

Plus de 200.000 personnes ont été tuées dans la guerre qui a cours en Syrie depuis 2011.

Source : dailymail.co.uk