"Déséquilibrés", par l’islam ? (Présent 8258)

“Déséquilibrés”, par l’islam ? (Présent 8258)

Joué-lès-Tours, Dijon, Nantes où lundi soir un homme a foncé en voiture dans le marché de Noël, faisant une dizaine de blessés : tous ces actes sont le fait de « déséquilibrés ». C’est officiel, garanti par le gouvernement PS avec l’appui de l’UMP et le soutien des écologistes. C’est certifié par les procureurs, soutenu par les experts et répété par les journalistes. Lundi soir, le 20 heures de France 2 ouvrait sur le drame de Dijon, mais pour nous parler pathologie. Rien sur ce qui venait de se passer à Nantes : la version officielle et médicale n’était pas encore tenue à disposition des médias.

"Déséquilibrés", par l’islam ? (Présent 8258)Autant, au premier attentat, le Système concédait des tendances islamiques, autant la précipitation des attaques (trois en trois jours) a nécessité une relecture de l’ensemble de ces « actes isolés » qui se multiplient.

Les drapeaux islamiques, les Allah Akbar ? Des symptômes psychiatriques. Le conducteur de Dijon souffrait même de « délire mystique ». Un soufisme automobile, douloureux pour les victimes mais aussi pour le malade : « il dit qu’il n’a pas fait ça de gaîté de cœur », expliquait avec complaisance le procureur de la République à Dijon, Marie-Christine Tarrare.

Avec tout cela, comment ne pas avoir des doutes sur ce qui s’est passé à Glasgow ? Lundi soir, un camion de poubelles a tué six personnes dans une rue commerçante. Le conducteur aurait eu une crise cardiaque. Même pas une petite schizophrénie ? Une islamite foudroyante ?

Lundi après-midi, visitant le marché de Noël des Champs-Elysées, Marine Le Pen dénonçait « les tentatives de minimiser au maximum les faits ». C’était avant Nantes… Depuis, on ne minimise plus, on nie. La propagande islamique qui pousse les musulmans à l’action s’accompagne d’une propagande gouvernementale à l’usage des infidèles. La réalité doit à tout prix concorder avec trente ans d’immigrationnisme résumés par le si généreux discours qu’a prononcé François Hollande en inaugurant le musée de l’Immigration. Un éloge de l’immigré et de l’islam qui remonte au 15 décembre, cinq petits jours avant l’attaque de Joué-lès-Tours.

Samuel Martin


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !