Allemagne : Un journaliste de gauche veut bombarder les manifestants anti-islamisation

Allemagne : Un journaliste de gauche veut bombarder les manifestants anti-islamisation

21/12/2014 – DRESDE (NOVOpress)
Condamné en chœur par les partis, les Églises et les media pour ses manifestations pacifiques et de plus en plus nombreuses, le mouvement allemand Pegida (Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident) s’est attiré la haine furieuse de tous les militants immigrationnistes.

La palme dans le déchaînement revient pour l’instant à Fabian Köhler, journaliste au quotidien Neues Deutschland (ancien organe officiel du Parti Communiste de la RDA, désormais proche de Die Linke, équivalent et allié allemand du Parti de gauche de Mélenchon), où il est, selon ses dires, spécialiste « de l’immigration et de l’Islam(ophobie) ».

Lundi dernier, en référence au bombardement anglo-américain qui avait anéanti Dresde en février 1945, il a carrément tweeté  : « Encore 10.000 manifestants de Pegida à Dresde [en réalité 15.000 d’après Libération qui n’est pas suspect]. Chers alliés, ce serait de nouveau le moment ! »

 

Repéré par des internautes et relevé par plusieurs sites, notamment le site de réinformation Politically Incorrect, cet appel au meurtre n’a toujours pas été effacé par son auteur. Celui-ci s’est plaint en revanche d’être inondé de messages de protestation « des idiots de Pegida ». Le pauvre homme !

Le rapport macabre de l’extrême gauche allemande aux bombardement de Dresde n’est pas nouveau. En février 2014, deux « femens » allemandes, dont la militante « antiraciste » Anne Helm, s’étaient exhibées à Dresde avec une inscription « Merci, Bomber Harris », à la gloire du maréchal Arthur Harris, le maître d’œuvre des bombardements massifs des villes allemandes.

Les Français se rappelleront aussi, comment, lors de la « Manif pour tous » du 26 mai 2013, Jean Bourdeau, assistant parlementaire du sénateur Jean-Pierre Michel, avait appelé à tirer des coups de canon sur les manifestants… et avait ensuite porté plainte pour avoir, selon lui, reçu un courriel de menace. Ou comment Pierre Bergé rêvait d’une bombe explosant à la « Manif pour tous » du 24 mars 2013.

La haine de gauche est sans frontières.

Photo : copie d’écran d’une vidéo d’une manifestation de Pegida. DR.