Le mot déportation n’a pas été prononcé pendant l’interview d’Éric Zemmour

17 décembre 2014 | France

17/12/2014 – FRANCE (via Le Figaro)
Stefan Montefiori est l’auteur de l’interview d’Éric Zemmour au Corriere della Sera qui fait polémique depuis quelques jours en France.
Face au déchaînement politico-médiatique, il a souhaité rétablir la vérité dans une entretien accordé au Figaro.

Extraits :

Le Figaro : Le mot déportation, à juste titre, scandalise…

Stefan Montefiori : Il faut préciser qu’Éric Zemmour n’a pas employé ce mot. Au terme d’une conversation sur Le Suicide français, les échecs de l’assimilation et du modèle multiculturel, je lui ai posé la question suivante: «Mais vous ne pensez pas que ce soit irréaliste de penser qu’on prend des millions de personnes, on les met dans des avions…»; il ajoute: «ou dans des bateaux», et je reprends: «pour les chasser?» Ce que j’ai résumé dans la formule qui fait scandale. Je ne partage pas du tout ses idées, mais en même temps cette interview n’avait pas pour objet de donner un programme politique. Après avoir évoqué les exemples pied-noirs et allemands, Eric Zemmour décrit un chaos tragique. La guerre civile que Zemmour décrit n’est évidemment pas ce qu’il souhaite, mais ce qu’il voit venir. Il pense que c’est possible.


Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.