Le FN prouve que les banques françaises refusent de lui prêter de l’argent

9 décembre 2014 | Économie, France, Politique

09/12/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Elle l’avait promis dimanche sur le plateau de BFMTV. Elle l’a fait hier.

Depuis plusieurs jours, de nombreuses personnalités politiques reprochent au parti de Marine Le Pen d’avoir accepté un prêt d’une banque russe. Xavier Bertrand (UMP) avait même qualifié « élégamment » Marine Le Pen de «menteuse» sur RTL lorsqu’elle avait dit que les banques françaises avaient refusé de faire ce prêt.

Elle a publié cinq lettres de refus qu’elle a reçues de diverses banques françaises (CIC, LCL, BNP Paribas, UBS(France), Crédit Agricole) suite à une demande d’un prêt de 5 millions d’euros. Cet argent est nécessaire pour faire face aux nouvelles dépenses liées à la croissance du Front National. Marine Le Pen a toutefois indiqué que si une banque française était prête à lui accorder un prêt, elle rembourserait de façon anticipée son emprunt russe.

Crédit photo : Remi Noyon, via Flickr, (cc).

Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.