Crèche : nous nous battrons (Présent 8245)

Crèche : nous nous battrons (Présent 8245)

05/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
C’est le combat du moment. Un très fort symbole. Et bien plus que cela. Encouragé par le climat au pouvoir, les laïcards haineux de La Libre Pensée attaquent et persécutent en systématique. Ils veulent faire totalement interdire la Crèche des lieux publics en France. En attendant les lieux privés comme pour les feux de cheminée ? Après celle du Conseil général de Vendée que le tribunal administratif a obligé à démanteler, c’est la mairie de Béziers qui est dans le collimateur. Et demain qui ?

Crèche : nous nous battrons« J’ai choisi les modalités. J’ai placé cette crèche dans le cadre de l’ensemble de la politique culturelle de la ville des fêtes de fin d’année. » Le courageux Robert Ménard (photo), ancien président de Reporters sans frontières, est déterminé à garder coûte que coûte la crèche de Noël installée dans le hall de sa mairie. Il a pourtant reçu une lettre du préfet lui demandant de « reconsidérer son projet » parce qu’il contrevient aux principes de laïcité. Et les associations laïques le pressent de retirer son « emblème religieux ».

C’est le conseiller municipal Aimé Couquet (Front de gauche) appuyé par les communistes qui dès la fin octobre par courrier a joué les délateurs auprès de la préfecture. Ces laïcs à deux vitesses qui hurlent contre les crèches mais se félicitent des menus sans porc ou de la viande halal dans les cantines scolaires. Entre autres.

L’association La Libre Pensée, forte de sa première victoire, se dit toute puissante : « Si le Préfet de l’Hérault ne fait pas respecter la laïcité républicaine, La Libre Pensée le fera déférer devant la juridiction administrative. Et gageons que les mêmes causes produiront les mêmes effets. »

Les ayatollahs de la laïcité

Robert Ménard a qualifié de « grotesque » la décision d’interdire la crèche de Vendée et pointe un « deux poids deux mesures » dans l’application de la laïcité. « Quand la mairie de Paris organise une soirée festive pour le début du Ramadan, c’est considéré comme un événement culturel par Manuel Valls lui-même, et quand il s’agit d’une crèche on dit “c’est religieux” », s’indigne-t-il, dénonçant les « ayatollahs de la laïcité ».

« Quand j’ai inauguré la crèche, il y avait des représentants du culte musulman, qui n’ont rien trouvé à redire », souligne-t-il. « Demain, je vais devoir enlever les guirlandes Joyeux Noël des rues de Béziers ? Et puis, il va falloir revoir notre calendrier, qui commence à la naissance du Christ ? » Robert Ménard est très populaire à Béziers et les habitants sont derrière lui dans cet acte de résistance. L’agitation sur les milieux sociaux bat son plein et déjà des jeunes se disent prêts à monter la garde autour des crèches. Attention, ces bobos gauchos laïcards vont finir par définitivement réveiller un peuple de France attaché à son identité chrétienne, sa légitimité et ses traditions.

La Libre Pensée s’apprête à saisir à nouveau le préfet pour lui demander de « faire appliquer la loi d’ici à Noël ». « Y compris manu militari s’il le faut. » C’est tout à fait clair. Pour défendre la crèche, il faudra donc se battre ? Alors il faut qu’ils sachent que nous nous battrons.

Caroline Parmentier


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !