Polémique autour de la crèche de Noël : Oui au principe de laïcité, non au principe d’absurdité

05/12/2014 – FRANCE (NOVOpress)
Le tribunal de Nantes a interdit la crèche de Noël du Conseil général de Vendée. Pour Bruno Retailleau, le symbole de la crèche dépasse le symbole religieux et fait partie d’un patrimoine commun qui nous rassemble.

Dans une tribune publiée sur FigaroVox, le Président du Conseil Général de Vendée explique les raisons de sa colère :

Manifestement il y a deux poids deux mesures à la justice de notre pays. Quelques mois après qu’Anne Hidalgo a revendiqué l’organisation, par la mairie de Paris, du repas officiel d’ouverture du Ramadan, un tribunal interdit la seule évocation de la période de Noël dans une autre collectivité.

(…)

Le symbole de la crèche dépasse le symbole religieux. Elle fait partie d’un patrimoine commun qui nous rassemble, bien au-delà des convictions des uns et des autres. Les racines chrétiennes de la France ne sont pas un postulat de la foi. Elles sont un constat de la réalité.