Une association “humanitaire” française finance le djihad