Le Pape appelle l'UE à se laisser envahir par les immigrés clandestins

Discours contradictoire du pape sur l’immigration au Parlement européen

26/11/2014 – STRASBOURG (NOVOpress)
En visite à Strasbourg ce 25 novembre, devant les députés européens, le pape François a tenu un discours pour le moins contradictoire, si on s’arrête à la seule dimension politique, quant aux clandestins qui débarquent quotidiennement.

En effet, d’un côté, le Saint Père affirme :

L’Europe sera en mesure de faire face aux problématiques liées à l’immigration si elle sait proposer avec clarté sa propre identité culturelle et mettre en acte des législations adéquates qui sachent en même temps protéger les droits des citoyens européens

(…)

L’Europe est une famille des peuples, lesquels pourront sentir les institutions de l’Union proches dans la mesure où elles sauront sagement conjuguer l’idéal de l’unité à laquelle on aspire, à la diversité propre de chacun, valorisant les traditions particulières, prenant conscience de son histoire et de ses racines.

Une position pour le moins surprenante et qui eut ravir patriotes et défenseur de nos identités.

Pour autant, malheureusement, le pape considère qu’il faut toujours accueillir ces clandestins :

On ne peut tolérer que la mer Méditerranéenne devienne un grand cimetière ! Dans les barques qui arrivent quotidiennement sur les côtes européennes, il y a des hommes et des femmes qui ont besoin d’accueil et d’aide. L’absence d’un soutien réciproque au sein de l’Union Européenne risque d’encourager des solutions particularistes aux problèmes, qui ne tiennent pas compte de la dignité humaine des immigrés

La position de François n’a donc pas totalement changée depuis qu’en juillet 2013 il avait choisi de faire son premier voyage à Lampedusa où il avait déclaré «Bienvenue à nos chers immigrés musulmans».

D’après Le Figaro le discours du pape avait été préparé – fait exceptionnel – avec le président social-démocrate du Parlement européen, Martin Schulz, venu spécialement à Rome pour cela.