Du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel - par Stella Costanzo

15.000 djihadistes de l’Etat islamique viennent de partout dans le monde, la France est très bien représentée

19/11/2014 – PARIS (NOVOpress via le quotidien autrichien Kronen-Zeitung)
Selon l’ONU, les succès militaires des djihadistes de l’Etat islamique en Irak et en Syrie leur ont apporté un afflux sans précédent de combattants étrangers. 15.000 hommes et femmes se sont établis dans les deux pays pour y combattre avec ces terroristes ou d’autres groupes extrémistes. Aussi selon l’ONU, 60 Autrichiens sont venus au djihad, alors que pour les services secrets autrichiens [la soi-disant “Protection constitutionnelle”] il y a de 100 à 120 combattants autrichiens.

Dans l’ensemble, il n’y a pas moins de 80 pays, d’où des combattants volontaires sont venus en Syrie et en Irak, a récemment rapporté le journal britannique “The Guardian”. “Les chiffres depuis 2010 dépassent de plusieurs fois le montant de combattants terroristes étrangers entre 1990 et 2010 – et continuent de croître”, dit le journal en citant le document de l’Organisation des Nations Unies. La propagande de l’Etat islamique (EI) dans les réseaux sociaux montre que ses membres sont jeunes et viennent de partout, selon “The Guardian”.

Sans surprise beaucoup de mercenaires étrangers de l’EI viennent des pays du Maghreb. En tête arrive la Tunisie avec environ 3.000 combattants, suivi par l’Arabie saoudite avec 2.500 djihadistes et ensuite des pays considérés comme relativement calmes comme la Jordanie et le Maroc, chacun avec environ 1.500 personnes qui sont venues en Syrie ou en Irak.

Europe : la France et les Balkans sont fortement représentés

En Europe aussi, la propagande de l’EI tombe sur un sol fertile. C’est la France qui a fourni le plus gros contingent de djihadistes européens dans cette sanglante guerre de l’EI, suivie par le Royaume-Uni et l’Allemagne.

La Belgique est fortement représenté en proportion de sa population, elle a seulement un peu moins de combattants terroristes que l’Allemagne, son voisin sept fois plus grand. L’Autriche est aussi au dessus de la moyenne par rapport à sa population. Dans les Balkans l’EI a également un gros succès pour recruter des djihadistes, notamment en Albanie, au Kosovo et en Bosnie-Herzégovine.

Il y a d’autres pays où la milice terroriste apparemment exerce une forte attraction : la Russie par la Tchétchénie (environ 800 djihadistes), la Turquie, l’Australie et le Pakistan. Par  contre, il n’y a guère de personnes qui sont allées au djihad en provenance de la Chine et de l’Inde, les pays les plus peuplés du monde, ainsi que de l’Afrique subsaharienne et du continent américain : selon l’ONU, il y a seulement environ 100 combattants des États-Unis et du Canada. Dautres pays du continent américain ne figurent pas dans les statistiques.