Deux sénateurs déposent un rapport en faveur des statistiques ethniques

Deux sénateurs déposent un rapport en faveur des statistiques ethniques

13/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Assiste-t-on à une révolution chez les élus de la république, plutôt enclins à masquer le réel pour ne pas mettre à mal leur idéologie “vivre-ensembliste” ? En e effet, deux sénateurs ont déposé hier, mercredi 12 novembre, un rapport en faveurs des statistiques ethniques, comme nous l’indiquent nos confrères du Figaro :

La sénatrice EELV Esther Benbassa et son collègue UMP Jean-René Lecerf n’auraient jamais pensé que leur travail sur la lutte contre les discriminations serait débattu «pendant deux heures et demie», sans, finalement, être voté… «De mémoire de sénateur, ça ne s’est pas souvent vu!, observe Esther Benbassa. Il y a eu énormément de questions de la part de la gauche comme de la droite, et des interventions inattendues par leur intensité.» Ce rapport d’information, qui préconise notamment l’autorisation de statistiques ethniques, sera soumis au vote sans débat ce mercredi.

Les deux sénateurs proposent que, lors d’un recensement, «tous les cinq ans, une question sur le pays de naissance des ascendants et la nationalité antérieure» soit posée. «Vous avez beau parler de discriminations, si vous n’en connaissez pas l’ampleur…», avance Esther Benbassa. «Cela permettrait, par exemple, à ces employeurs qui ont embauché 99 % de Blancs, de se rendre compte qu’il y a 15 % de Maghrébins dans leur bassin d’emploi», précise Jean-René Lecerf, qui se dit même «d’accord pour aller au-delà, dès lors que cela ne débouche pas sur un fichage ethnique».

>> Pour lire l’article dans son intégralité

Crédit photo Une : Romain Vincens via Wikipédia (cc/.