Une proportion importante des homicides en Île-de-France est commise par des étrangers

Une proportion importante des homicides en Île-de-France est commise par des étrangers

13/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Les homicides à Paris et dans les trois départements de la première couronne, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine et Seine-Saint-Denis, ont été pour la première fois passés au crible par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.

Selon cette étude, les tueurs sévissant en Île-de-France passeraient plutôt à l’acte (sans surprise) le samedi, et ce en utilisant un couteau. L’Observatoire de la délinquance est arrivé à cette conclusion en se penchant sur 602 meurtres commis à Paris et dans ses trois départements limitrophes entre 2007 et 2013.

La plupart des meurtriers sont des hommes… mais les victimes aussi

Cette étude révèle que les meurtriers (dans plus de 9 cas sur 10) comme les victimes (plus des deux tiers), sont le plus souvent de sexe masculin. L’Observatoire évoque des hommes en majorité « relativement jeunes », dont l’âge se situe entre 15 et 34 ans dans plus de 50 % des cas. Grâce aux chiffres fournis par la police judiciaire de Paris, l’Observatoire a pu déduire que près de 30 % des meurtres sont d’origine conjugale ou familiale, alors que 34 % sont engendrés par d’autres types de conflits, par exemple entre voisins ou amis.

A la publication de ces résultats, ce que la plupart des médias dominants ont omis de relever est une donnée qui a pourtant frappé les auteurs du rapport : il s’agit du nombre d’étrangers impliqués. Ces derniers sont surreprésentés dans les cas de meurtres étudiés, qu’ils soient victimes d’homicide (près de la moitié) ou mis en cause (près de 40 %). Et ce sont sans compter ceux qui sont commis par les populations françaises d’origine étrangère. L’immigration ne semble décidément toujours pas « une chance pour la France »…

Crédit photo Une : Ramavia Wikipédia (cc).