L’opérateur mobile américain Verizon traque ses clients

L’opérateur mobile américain Verizon traque ses clients

12/11/2014 – WASHINGTON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Verizon est un des plus gros opérateurs mobiles américains. Depuis fin octobre, une grande partie des clients de cette entreprise découvre, parfois avec stupeur, que l’opérateur épie leurs moindres faits et gestes.

A chaque fois qu’un utilisateur de téléphone intelligent se connecte au moindre site Internet ou à la moindre application, l’opérateur rajoute un code appelé X-UIDH. Ce codage est invisible et surtout inaccessible par l’utilisateur. Il permet ensuite de dresser un portrait complet de l’utilisateur, par sa navigation sur Internet et ses déplacements, les téléphones étant bien évidemment géolocalisés.

Pour l’instant, l’objectif premier est bien évidemment publicitaire. De nombreuses entreprises rachètent les droits d’analyse du codage de Verizon, comme des entreprises de conseils en marketing. Le recensement de toute l’activité d’une personne permet de lui fournir une publicité ciblée à ses besoins, ses envies. Il permet aussi, pour reprendre les mots de l’ancien président de TF1 Patrick Le Lay, de trouver « le temps de cerveau disponible », pour que les publicités aient un maximum d’effet.

Il faut tout d’abord savoir que si Verizon est le seul à avoir été attrapé, il y a fort à parier que de très nombreux, voire tous les opérateurs mobiles se livrent à ce genre de pratique.

Et surtout rien n’empêche l’Etat de participer à cette surveillance des citoyens. Les réseaux sociaux Facebook et Twitter avaient déjà fait l’objet d’une surveillance accrue pendant les manifestations contre le mariage homosexuel. Ceux qui ont lu des livres comme “1984” de George Orwell y verront certainement quelques ressemblances.

Crédit photo : AutoPhoto via Wikipédia (cc).