Cette fois, c’est sûr : Hollande est maudit