Un président à l’ouest, rien de nouveau