Pour le maire FN de Cogolin, les identitaires sont « des poils à gratter »