La prostitution des enfants : un phénomène difficile à chiffrer, mais bien réel

La prostitution des enfants : un phénomène difficile à chiffrer, mais bien réel

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
La prostitution des mineurs est un sujet qui reste un véritable tabou pour les parents et les enseignants. L’association Agir Contre la Prostitution des Enfants entend faire tomber les barrières de la pudeur, et aborder un sujet sensible. Dès le collège des échanges étonnants auraient lieu entre les élèves, du baiser en échange d’un DVD, ou une fellation dans les toilettes pour récupérer son portable, et serait monnaie courante.

Il semble que la jeune génération perde toute notion de respect de leurs propres corps. C’est depuis cette constatation que l’association entend mettre en place un outil pédagogique qui aiderait les enseignants à lutter contre ce fléau moins marginal qu’on le croit. En effet, entre 5 000 et 6 000 mineurs se prostitueraient en France. Comme le rappelle un fonctionnaire de police, ces chiffres sont officiels, mais le chiffre noir inquantifiable est sans doute bien plus important. Pour les professionnels de santé, ces deux phénomènes sont étroitement liés : les premières déviances dans les lieux scolaires donnent lieu à un délitement des repères de nos enfants. L’omniprésence de la sexualité mais aussi celle de la pornographie à disposition sur Internet ne tarde plus à faire considérer le corps comme une marchandise à monnayer.

Image en Une : Copie d’écran d’une vidéo de la campagne contre la prostitution des enfants de l’association ACPE. DR.