Pour Alain Finkielkraut : « Le rire est d’abord le propre du barbare »