Jean-Christophe Cambadélis : Repris de justice et faussaire ?

Dans l’ouvrage “A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient”, Laurent Mauduit – journaliste à Mediapart – affirme que Jean-Christophe Cambadélis aurait usurpé des diplômes pour pouvoir passer son doctorat de troisième cycle de sociologie à Jussieu.

“En 1984, il n’a ni licence, ni maîtrise, ni, a fortiori, DEA”, affirme le journaliste. Selon lui, Cambadélis parvient alors à faire fabriquer un “faux” dans une université parisienne et à s’inscrire à l’université de Paris VII-Jussieu, en disposant “d’un allié dans la place”, Pierre Fougeyrollas, résistant communiste, sociologue et anthropologue venu enseigner à Jussieu.

Déjà condamné pour recel d’abus de biens sociaux, Jean-Christophe Cambadélis semble toutfois vouloir incarner un socialisme moral et exemplaire…