Le gouvernement britannique veut proposer des prêts étudiants conformes à la loi islamique

15/09/2014 – LONDRES (via Le Figaro)
Pour doper l’inscription des étudiants musulmans à l’université, le gouvernement britannique vient d’annoncer la création de prêts étudiants conformes à la loi islamique.

Avec des frais de scolarité avoisinant 9000 livres l’année (soit plus de 11.000€), difficile d’étudier sans emprunter au Royaume-Uni. Une agence gouvernementale est en charge d’un système de prêts spécifiques à destination des étudiants pour les aider à financer ces dépenses, mais son fonctionnement a changé en même temps que la montée en flèche des frais de scolarité. Alors qu’avant 2012, aucun intérêt n’était demandé, si ce n’est un taux correspondant à l’inflation, les étudiants doivent désormais composer avec un taux de 3 %, en plus de l’inflation.

Une décision qui avait fait polémique chez les étudiants musulmans lors de son instauration, ces derniers accusant le gouvernement de discrimination, plaidant que l’introduction de taux d’intérêt, contraires à la loi islamique prohibant l’usure, les excluait de ce système de prêt géré par l’État.

Le développement concret de ce système de prêt étudiant sera réalisé conjointement avec des experts en finance islamique…

Pour lire l’article dans son intégralité