"Le Parisien" se penche sur le problème de l’insécurité à Grigny sans aborder le problème de l’immigration

“Le Parisien” se penche sur le problème de l’insécurité à Grigny sans aborder le problème de l’immigration

11/09/2014 – GRIGNY (NOVOpress)
Quelques semaines après la parution dans Valeurs actuelles d’un dossier intitulé : « L’Enfer en France », Le Parisien du lundi 8 septembre 2014, sous la plume de Florence Méréo (article payant) revient sur un problème récurrent dans les cités : l’insécurité que subissent les professionnels de la santé (médecins, infirmiers…) Ains,i une infirmière libérale, Françoise, a retrouvé sa voiture caillassée après avoir eu ses pneus crevés 6 fois depuis le début de l’année…

Dans ces cités où quelques « Français de souche » subsistent encore, la police n’ose plus intervenir en faible nombre au risque de déclencher des émeutes après un simple contrôle d’identité, les pompiers interviennent uniquement en présence de renforts de police.

Les exemples sont hélas nombreux :
le 15 mars 2014, les policiers ont été accueillis à coup de cocktails molotov.
Le 19 mai 2014, un guet-apens a été tendu aux policiers par les racailles ( « jeunes » dans la presse ) de la cité de la Grande-Borne.

Au moment ou presque toute la classe politique de droite, du FN jusqu’aux militants de l’UMP, évoque le « Grand Remplacement » de la population Française par une population d’origine immigrée (les élites de l’UMP n’ont pas encore osé le mot, voire le refusent), jamais dans son article la journaliste du Parisien ne cite le mot « immigration ».

Est-ce par peur de lever un « tabou » déjà levé depuis de longues années, est-ce par peur de perdre son emploi (près de 90 % des journalistes sont de gauche) ou bien est-ce tout simplement par déni de réalité ?

Plusieurs magazines ont déjà pourtant relevé le tabou depuis longtemps : « La géographie des départements les plus touchés par l’insécurité correspond avec celle de l’immigration massive »  (Valeurs actuelles, novembre 2013 ).

Les journalistes « mainstream » ne voient donc pas le lien entre insécurité et présence d’une immigration massive ? Les Français ne sont plus dupes , en témoigne le récent sondage qui donnait Marine Le Pen en tête au premier tour de l’élection présidentielle et donnée gagnante en cas de second tour face à François Hollande.

Franck Guiot

Crédit photo : poudou99 via Wikimedia (cc)