Pétition d'un collectif de "sans-dents" : Hollande démission

Pétition d’un collectif de “sans-dents” : Hollande démission

06/09/2014 – PARIS (NOVOpress) – A la suite de la publication jeudi du livre Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler dans lequel elle indique que le Président emploie en privé l’expression “les sans-dents” pour désigner les pauvres, un collectif d’édentés a lancé une pétition adressée à François Hollande pour demander sa démission :


Pétition à l’attention du Président de la République

Allons #sansdents de la Patrie, le jour de gloire est arrivé

Monsieur le Prési…dent,

Nous venons vous demander de partir car le moment est maintenant venu.

C’est avec la plus grande consternation que nous découvrons à la lecture du livre de votre ex-concubine le cynisme avec lequel vous méprisez aussi les plus faibles d’entre les Français.

En qualifiant les pauvres de « sans-dents », vous révélez un peu plus votre vrai visage, celui d’un homme qui se joue de nous, qui se joue de tout.

Les petits, les obscurs, les sans-grades, comme le reste des Français, ceux qui ont cru en vous, comme les autres, sont lassés de vous.

D’après Madame Trierweiler, vous portez beaucoup d’attention à votre popularité qui est pourtant au plus bas.

De plus en plus de Français réclament votre démission. Et vous, comme sourd, sans oreilles, vous vous enfermez dans les ors des palais, dans votre tour d’ivoire. Vous ignorez nos gémissements, nos cris, notre dégoût. “Qu’ils mangent de la brioche…”

En quelques mois, vous avez mis la France à genoux, faisant de plus en plus d’édentés.

Vous avez affaibli la France et les français quels qu’ils soient.

Vous avez affaibli la classe politique et la fonction de chef de l’Etat.

Qu’avez vous fait de votre promesse lorsque vous prétendiez : « Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire. ». Ce n’était que le mensonge d’un arracheur de dents.

Vous l’avez compris Monsieur le Prési..dent, les Français sont sur les dents, ils ont une dent contre vous…

Vous prenez l’eau. Arrêtez le naufrage !

Comme disent les marins bretons … « Qui voit Sein voit sa fin… », vous avez vu Sein, il est tant de tirer votre révérence.

Un collectif d’édentés…

Crédit photo : DR.