Sur le plan diplomatique, Fabius et Hollande sont vraiment des boulets