Chrétiens d'Irak : à Lyon avec Christophe Boudot (Présent n°8154)

Chrétiens d’Irak : à Lyon avec Christophe Boudot (Présent n°8154)

28/07/2014 – LYON (NOVOpress)
Environ 600 personnes se sont rassemblées samedi à Lyon place Saint-Jean devant la primatiale (photo). Les participants, qui portaient sur le torse le sigle signifiant « Nazaréen », peint sur les maisons des chrétiens, devenues propriété de l’État islamique, étaient rassemblés derrière des banderoles proclamant en français et en anglais : « Tes frères se font tuer, et toi, que fais-tu ? »

Ce rassemblement était organisé par un collectif assyro-chaldéen, soutenu par le diocèse de Lyon. Le Front national était largement représenté par de nombreux élus (Blanche Chaussat, Sandrine Ligoud, Antoine Melies, etc.) avec à sa tête le conseiller municipal FN de Lyon et ami de notre journal, Christophe Boudot, qui n’a pas manqué d’épingler le maire Gérard Collomb et l’inertie du gouvernement : « L’État français se montre coupable d’inaction, il doit s’engager au côté des chrétiens persécutés, nous devons exiger que la diplomatie française si prompte à intervenir d’habitude, puisse peser de tout son poids dans la défense des chrétiens et de leurs intérêts en Orient. Où est le maire de Lyon, Gérard Collomb ? Il devrait être là aujourd’hui, au côté des persécutés ! »

Plusieurs élus UMP étaient présents : Cochet, Mariton, Verchère et Guilloteau ainsi que l’ancien député européen du Mouvement pour La France, Patrick Louis.

Christophe Boudot n’a pas manqué de féliciter le cardinal Barbarin de son initiative diplomatique et de l’assurer de son soutien et de ses prières pour son voyage en Irak en compagnie de Mgr Gollnisch (frère cadet de Bruno Gollnisch) et de Mgr Dubost qui va découvrir enfin que les victimes peuvent être aussi chrétiennes… (Cf. son communiqué de fin de Ramadan dans Présent de vendredi).

« Ne nous oubliez pas»

Une du numéro 8154 de "Présent"

Une du numéro 8154 de “Présent”

Plusieurs intervenants ont décrit la situation dramatique des chrétiens à Mossoul et dans ses environs : « Les chrétiens ont droit à la liberté religieuse, ils ont le droit de vivre dans leur pays. Ils étaient là avant l’islam », a déclaré le père Anis Hanna de l’ordre des prêcheurs dominicains, qui a dénoncé les destructions visant les églises, mais aussi certaines mosquées. « C’est toute la société qui est touchée », a-t-il dit.

Mgr Barbarin a indiqué qu’il partait en Irak pour « essayer d’être un messager de paix ». « Nous allons d’abord aller voir les enfants, les familles, en contact direct avec ceux qui sont dépouillés de tout ».

Le cardinal a ensuite lu un message du patriarche chaldéen Louis-Raphaël Sako dans lequel il affirme que « le christianisme oriental ne doit pas disparaître », avant de conclure par un poignant : « Ne nous oubliez pas ».

Les manifestants ont récité tous ensemble le “Notre Père” avant de recevoir la bénédiction du cardinal Primat des Gaules.

Caroline Parmentier

Crédit photo Une : DR