L’UMP de Jean-François Copé était une UMP « sale et moche » selon Christian Estrosi