Paris : la manifestation pro-Palestine, interdite, vire à l'émeute

Paris : la manifestation pro-Palestine, interdite, vire à l’émeute

19/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
Pourtant prompte l’an dernier à encadrer au-delà du raisonnable les manifestations hostiles au mariage dit pour tous, la préfecture de police de Paris n’a pas pu empêcher que la manifestation pro-Palestine ne se transforme en émeutes en plein samedi après-midi en plein cœur du quartier Barbès (photo).

C’est d’autant plus étonnant, pour ne pas dire plus, que le lieu de rassemblement était connu des services de police. La préfecture pouvait donc parfaitement empêcher la manifestation d’avoir lieu.Et bien non, elle a laissé faire.

Bilan : affrontements violents avec la police (certaines manifestants ont revêtus masques et casques, ont lancé des projectiles sur les forces de l’ordre, des policiers ont été blessés, la BAC de Seine-Saint-Denis a dû venir en renfort, etc.), de nombreux incendies dont des véhicules de la RATP, la chaussée portant les stigmates des affrontements et des dégradations.

Pis, cependant, comme le remarque Philippe Vardon : « Ce ne sont pas des émeutes “pour Gaza”, mais des émeutes arabo-musulmanes. La motivation et la solidarité qui s’expriment sont communautaires, pas politiques. La population musulmane s’organise, prend conscience de sa force. Ces événements auront des conséquences profondes. » En effet, lors de ces émeutes plusieurs « Allah Akbar » ont retenti et on a vu à nouveau des drapeaux appelant au jihad. Ce jihad qui tue nos soldats en Afrique…

Ci-dessous, florilège de tweets revenant sur ces émeutes.

Crédit photo Une : DR