La saga des “fils de”, bling-bling et kékés