L’Ukraine : le modèle parfait pour Bruxelles avec élimination physique des opposants anti-européens et GPA pour tous

L’Ukraine : le modèle parfait pour Bruxelles avec élimination physique des opposants anti-européens et GPA pour tous

09/07/2014 – KIEV (NOVOpress) – Alors que l’aviation du régime putschiste de Kiev bombarde au phosphore les villes opposées au coup d’état, les agences de GPA ukrainiennes tournent à plein régime et proposent en France les promotions de l’été… Ces entreprises, de plus en plus nombreuses, garantissent par contrat l’obtention des documents nécessaires auprès du consulat pour rentrer en France et enregistrer légalement son enfant acheté en soldes. Bien entendu le juteux marché homosexuel n’est pas oublié par ces sociétés si modernes…

« … on vous traduit l’acte de naissance en français, et on fait l’apostille auprès de Ministère des affaires étrangères à Kiev. Puis vous fixez le rendez-vous a l’ambassade de France a Kiev, et vous y réclamez un laisser-passer pour l’enfant. Actuellement, vu l’apparition du circulaire de Taubira, l’ambassade donne ce document vite (2-3 semaines maximum entre la date d’accouchement, et votre retour en France). Attention, le laisser-passer est un document qui vous permettra de rentrer légalement en France avec votre bébé, c’est à dire passer la frontière. Ce n’est pas un document qui vous donne le droit de nationalité française.

A l’aéroport Kiev : 
– les dames de l’enregistrement ne sont pas habituées à voir un LAISSER-PASSER comme document. Sans traduction en ukrainien en plus. Quand l’ambassade vous donne le laisser-passer, le même jour vous réservez les billets d’avion, et vous repartez le lendemain, sans avoir du temps pour traduire ce document en ukrainien. Il faut leur confirmer, et expliquer que c’est bien un document de voyage. Au cas de problèmes de communication, le responsable arrive en moins d’une minute et confirme l’enregistrement. Il ne faut pas du tout être perturbé par cette étape. C’est normal parce qu’ils ne sont pas habitués avec ce type de document.
– le douanier(s) Ukrainien(s) souvent ne parle(nt) pas anglais. Il vous laisse passer très vite. Leur vérification dure 20 secondes.
À l’aéroport en France :
– Le douanier ne vérifie même pas la correspondance entre la photo du document et le bébé dans vos bras. Il sourit en vous souhaitant la bienvenue en France. Cela dure 10 secondes.
En arrivant en France, il faut déclencher toutes les formalités (Sécu, Passeport, Caf,…..). C’est un parcours long mais au moins vous êtes en France avec votre bébé.