L’UMP est en crise idéologique et cherche comment être «de droite»