Le ramadan interdit en Chine

Le ramadan interdit en Chine

04/07/2014 – PÉKIN (NOVOpress) – Le gouvernement chinois a interdit aux musulmans de la région du Xinjiang de célébrer le ramadan.

Un porte-parole en exil du Congrès Uighur, qui promeut « la démocratie, les droits de l’homme et la liberté » pour les Uighurs a ajouté que les autorités ont encouragé Uighurs à manger des repas gratuits pendant cette période et que les maisons seront inspectées pour vérifier si les familles observaient le jeûne.

Plusieurs agences gouvernementales et écoles ont affiché des avis d’interdiction sur leurs sites web visant à empêcher les lieux publics d’être utilisés pour promouvoir la religion musulmane.

La radio Bozhou, gérée par l’État, a averti que cette interdiction s’applique aussi aux membres de parti, et aux professeurs. « Nous rappelons à tout le monde qui ne leur est pas permis d’observer le jeûne du Ramadan », rappellent régulièrement les médias.

Le Xinjiang est une région autonome en Chine du Nord-Ouest, peuplée par les Uighur, une minorité Musulmane distincte avec sa propre langue et qui exige une indépendance totale de Pékin. Il y a environ 10,2 millions d’Uighurs dans le Xinjiang selon un recensement de 2002 (le dernier disponible) conduit par la Chine.

« La Chine prend cette mesure coercitive pour limiter la foi des Uighurs, mais créera ainsi plus de conflits », selon Dilxadi Rexiti, un porte-parole exilé du Congrès Uighur. « Nous exigeons de la Chine quelle cesse ses persécutions et autorise immédiatement le Ramadan. »

La Chine est régulièrement ciblée pour ses attaques visant les religions, au premier rang desquelles le christianisme et l’islam.

Source : International Business Times – crédit photo : juha_riissanen via Flickr (cc)