Vente du mobilier du Train Bleu : une lacune de la loi sur les Monuments Historiques

Ce décor meuble ne peut, en l’état de la législation sur les monuments historiques, malgré sa faible valeur, et bien que les murs soient classés, être attaché à l’immeuble qui l’a vu naître. Cette lacune, que la SPPEF souhaiterait voir combler, concerne ainsi de nombreux patrimoines, au delà de la question de l’intégrité des grandes demeures françaises.