Alstom : déshabiller Pierre pour habiller Paul

26 juin 2014 | Économie, France

26/06/2014 – Bulletin de réinformation – Des critiques s’élèvent contre l’idée d’Arnaud Montebourg de faire entrer l’État dans le capital d’Alstom pour soutenir son rachat par General Electric. Un analyste anglo‑saxon de l’agence Moodys y voit une forme de protectionnisme rampant. D’autres y voient surtout une solution imposée par au groupe Bouygues, qui a donné la possibilité à l’État de racheter 20 % du capital, au‑dessus du prix du marché, s’il a l’argent. Celui‑ci serait trouvé par la vente d’actions d’entreprises publiques, mais celles qui restent sont stratégiques : EDF, Safran et ses missiles, ou Airbus. Vendre des actions de l’avionneur risque par exemple de faire perdre des emplois en France au profit de l’Allemagne.

Crédit photo : DR

Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.