Zones économiques spéciales (ZES) en Corée du Nord

Zones économiques spéciales (ZES) en Corée du Nord

26/06/2014 – Bulletin de réinformation – La République populaire démocratique de Corée semble être l’un des pays les plus fermés au monde, à l’écart de la mondialisation, protégeant comme la prunelle de ses yeux sa souveraineté. Pourtant, on ignore qu’il existe des zones économiques spéciales disposant d’un régime favorable aux investissements étrangers.

Quelles raisons expliquent ces ouvertures ?

On peut invoquer le pragmatisme : cela permet à l’État de se décharger d’une partie des salaires des travailleurs, mais aussi l’autonomie chère au Djoutché, idéologie officielle : il s’agit de garantir la souveraineté politique par une entorse à la souveraineté économique. Enfin, il faut aussi voir le rôle de la Chine qui dispose d’une porte de sortie pour ses usines proches à destination du Japon. La Corée du Nord reste une carte dans la politique chinoise, même si la Chine prend quelquefois ses distances.

Crédit photo : imcomkorea via Flickr (cc)