Pour Debré, Sarkozy est une « branche morte » qui « est en train de pénaliser largement son camp »